Immunité parlementaire : Marine Le Pen sera convoquée début mai

lemonde.fr

Immunité parlementaire :

Marine Le Pen sera convoquée

début mai au Parlement européen

La commission des affaires juridiques du Parlement européen souhaite convoquer la candidate « à la première date possible en mai », pour débattre de la levée de son immunité parlementaire de député européenne.

Le Monde.fr avec AFP et Reuters | 15.04.2017 à 13h36 • Mis à jour le 15.04.2017 à 17h27

Le Parlement européen a déjà sanctionné Marine Le Pen pour avoir rémunéré comme assistante parlementaire européenne Catherine Griset, à une époque où cette dernière était la secrétaire, puis la chef de cabinet de la dirigeante du Front national.
Le Parlement européen a déjà sanctionné Marine Le Pen pour avoir rémunéré comme assistante parlementaire européenne Catherine Griset, à une époque où cette dernière était la secrétaire, puis la chef de cabinet de la dirigeante du Front national. Christian Hartmann / REUTERS

À huit jours de l’élection présidentielle, le calendrier des affaires judiciaires continue de se télescoper avec la campagne. La commission des affaires juridiques du Parlement européen pourrait convoquer Marine Le Pen avant le second tour de la présidentielle pour débattre d’une éventuelle levée de son immunité dans le dossier des assistants parlementaires européens du Front national, selon des déclarations de la vice-présidente, Laura Ferrara, samedi 15 avril.

La veille, les juges français chargés de cette enquête avaient demandé au Parlement européen la levée de l’immunité parlementaire de Marine Le Pen et d’une autre représentante du Front national (FN), Marie-Christine Boutonnet. Elles sont soupçonnées d’avoir fait salarier par le Parlement européen des assistants qui travaillaient en réalité pour le FN. Marine Le Pen, député européenne, avait fait valoir son immunité parlementaire en refusant de se rendre aux convocations de la police en février et de juges d’instruction en mars.

Lire aussi :   Les six affaires qui menacent Marine Le Pen et le Front national

« La commission des affaires juridiques du Parlement européen a convenu que (Marine) Le Pen soit convoquée pour une audition à la première date possible en mai », a dit samedi à l’agence Reuters Laura Ferrara, membre du Mouvement 5 étoiles (M5S – parti eurosceptique italien) et vice-présidente de cette commission. Elle a précisé que cette audition pourrait se tenir dès la première semaine de mai, soit avant le second tour, prévu le dimanche 7 mai. Laura Ferrara a ajouté que Marine Le Pen pourrait refuser d’être entendue par cette commission.

La procédure de levée de l’immunité parlementaire d’un eurodéputé, qui s’étale généralement sur quelques mois, passe par un examen en commission puis en séance plénière.

Lire aussi :   Levée de l’immunité parlementaire pour les eurodéputés : quelle procédure ?

« Sous réserve des résultats de l’élection présidentielle »

Rodolphe Bosselut, l’avocat de la candidate, a rappelé samedi que Marine Le Pen s’était engagée à « se présenter devant les juges après les législatives, sous réserve des résultats de l’élection présidentielle ». Ceci alors que le Front national dément avoir mis sur pied un système frauduleux et dénonce ce qu’il qualifie d’instrumentalisation de la justice à des fins politiques.

Le Parlement européen a toutefois déjà sanctionné Marine Le Pen pour avoir rémunéré comme assistante parlementaire européenne Catherine Griset, à une époque où cette dernière était la secrétaire, puis la chef de cabinet de la dirigeante du Front national.

L’immunité parlementaire de la candidate d’extrême droite a en outre déjà été levée le 2 mars dans un dossier distinct, celui de la publication sur Twitter par Marine Le Pen de photographies d’exécutions par le groupe Etat islamique (EI).

Publicités