Samedi 30 novembre marchons contre le racisme à Périgueux : 11h à l’Arbre de la Liberté devant la poste.

Photo

A l’initiative d’un grand nombre d’organisations et associations, des marches contre le racisme seront organisées un peu partout en France  (dont l’Aquitaine) ce samedi 30 novembre.
Ce qui nous réunira,  outre la réaction indispensable aux attaques racistes violentes et insupportables qui se sont multipliées ces derniers mois, c’est la conviction que la lutte contre le racisme reste, hélas une nécessité dans notre pays.
La race a certes été une illusion, lorsqu’au XVIII° et XIX° siècles, nombre d’intellectuels européens ont tenté (en vain) de classer les différents types humains en races, à la manière des races animales. La race est devenue une imposture à partir du moment où les savoirs scientifiques en ont établi l’inanité au sein de l’espèce humaine.
Pour autant, la race reste une croyance fondée sur l’apparent bon sens de l’expérience sensible (principalement celle de la différence des couleurs de peau), une croyance qui a une épaisseur historique et sociale et détermine des comportements dangereux. Et nous savons bien que les savoirs scientifiques pèsent hélas bien peu face aux croyances, aussi irrationnelles que ces dernières puissent être.
D’où la nécessité de rester vigilants et  mobilisés pour lutter contre le rejet de l’altérité chaque fois qu’il se manifeste autour de nous. Un rejet de l’altérité qui conduit vite à l’exclusion et à la discrimination, tant  il est difficile de considérer l’altérité pour ce qu’elle est, seulement de l’altérité,  sans dériver vers un classement et des hiérarchies.
Notre participation aux marches du 30 novembre témoignera  de votre volonté de ne jamais baisser les bras devant ce qui conduit inévitablement aux pires manifestations de la haine.
Vincent LELIEVRE Président de la section LDH CIBP

Publicités