Valls juge qu’il n’y a «rien à corriger» dans ses propos sur les Roms. ????? NOUS SI !!!!!!

Le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, a estimé mercredi matin qu’il n’avait «rien à corriger» à ses propos de la veille sur les Roms qui, selon lui, ne sont qu’une minorité à vouloir s’intégrer en France. «Je n’ai rien à corriger, mes propos ne choquent que ceux qui ne connaissent pas le dossier», a-t-il déclaré sur RMC-BFMTV, alors qu’Arnaud Montebourg avait jugé mardi que les propos de Manuel Valls étaient «excessifs» et méritaient d’être «corrigés».

«Je ne vais pas polémiquer avec un membre du gouvernement», a ajouté Manuel Valls, dont les déclarations sur les Roms ont semé le trouble au sein même du Parti socialiste. «La majorité (des Roms) doit être reconduite à la frontière», a continué Manuel Valls. «Nous ne sommes pas là pour accueillir ces populations», a-t-il martelé.

Selon lui, les campements roms «posent des problèmes majeurs» à leurs occupants «et aux riverains». Il faut les démanteler dès lors qu’il y «une décision de justice» et «une situation sanitaire et sécuritaire inacceptable». Sur France Inter, Manuel Valls avait jugé mardi«illusoire de penser qu’on règlera le problème des populations roms à travers uniquement l’insertion». Il avait aussi évoqué leurs «modes de vie extrêmement différents des nôtres et qui sont évidemment en confrontation» avec les populations locales.

Publicités